informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Quel campus pour les Millénials demain?

Publié le

| | | |

Quel campus pour les Millénials demain?

© Sodexo

 

Quel campus pour demain? Pour le savoir, Sodexo a confié l'enquête à Harris Interactive.

 

Les acteurs de l’enseignement supérieur font face à de nombreux défis – compétition mondiale accrue entre campus et universités, révolution technologique et numérique, accès grandissant à l’enseignement supérieur – qui font de l’attractivité des campus un enjeu central pour le rayonnement de leurs établissements.

 

Dans ce contexte, Sodexo, leader des services de qualité de vie engagé auprès de nombreux acteurs de l’enseignement supérieur dans le monde, a confié à Harris Interactive le soin d’enquêter en février dernier auprès d’un échantillon représentatif de 1000 étudiants de la génération des Millennials sur leurs attentes et représentations du campus de demain en France.

 

Hyper-connectés, multi-tâches, mobile addict ou sur-consommateurs sont autant d’adjectifs pour qualifier les Millennials (jeunes de 18 à 35 ans), dont le comportement marque une rupture avec les générations précédentes. Ancrée dans le « ici et maintenant » et adepte d’un mode de vie collaboratif, cette génération lucide, pragmatique et agile est exigeante, obligeant ainsi les campus français d’aujourd’hui à s’adapter à ces attentes pour rester attractifs et faire face à une concurrence internationale grandissante.

 

L’enquête Harris Interactive pour Sodexo nous éclaire sur les attentes de cette génération en lien avec les lieux de vie que sont les campus et autres universités :

 

* Près de la moitié des étudiants jugent les équipements et services des campus français inférieurs à ceux de leurs concurrents étrangers

 

Seuls 11% des étudiants estiment que les campus français sont plutôt en avance sur leurs concurrents à l’étranger. 41% pensent que les campus ne sont ni en avance, ni en retard, tandis que 48% les jugent plutôt en retard.

 

* Mais les grandes écoles et les universités françaises n’ont pas à rougir puisque

81% des étudiants interrogés se déclarent satisfaits de l’enseignement qui leur est dispensé

 

En revanche, 64% d’entre eux sont bien moins satisfaits des services proposés et souhaitent une amélioration de la qualité des locaux, des conditions d’accueil, de la restauration, du logement, sans oublier les équipements et services numériques ou encore les espaces verts.

 

Ainsi, interrogés sur le campus idéal de demain, les Millennials évoquent spontanément un campus connecté et technologique, avec des espaces verts. Utilisateurs effrénés des nouvelles technologies, les Millennials souhaitent naturellement pouvoir bénéficier

d’infrastructures de dernière génération en la matière.

 

* C’est avant tout à un lieu de vie collectif auquel les étudiants aspirent

 

Cette nouvelle génération habituée à l’immédiateté des échanges et à un mode de vie communautaire considère les espaces collectifs de vie telles les bibliothèques, cafétérias et salles de repos comme leurs lieux préférés.

D’autre part, l’évolution des méthodes pédagogiques de l’enseignement supérieur de ces dernières années privilégie un mode de travail collaboratif et oblige les grandes écoles et les universités à métamorphoser les espaces conventionnels qui laissent place à des espaces favorisant davantage les rencontres et les échanges. Ainsi, 75% des sondés pensent qu’il est prioritaire de pouvoir disposer d’un service de mise en relation entre eux.

 

* Le besoin de tisser des liens avec les entreprises pour faciliter la transition entre l’enseignement supérieur et le monde du travail devient un impondérable pour la majorité des étudiants

 

Pendant que certains se montrent globalement confiants dans leur avenir (82% pensent pouvoir exercer un métier en lien avec leur formation, 79% estiment pouvoir mener une carrière en adéquation avec leurs aspirations), d’autres doutent de la possibilité à pouvoir intégrer le marché du travail après leurs études (71%) ou de leur capacité à être opérationnels immédiatement (72%).

 

Dès lors, les étudiants sont 61% à souhaiter développer des projets avec les entreprises et sont 51% à voir l’alternance comme une meilleure passerelle entre le monde de l’enseignement et celui de l’entreprise.

 

Face à cette nécessité grandissante d’être plus que jamais en prise réelle avec le monde du travail, les établissements d’enseignement supérieur sont amenés à interagir avec les entreprises.

Aussi, il est de plus en plus courant de voir certains campus accueillir des start-up dans leurs locaux et d’assurer des formations continues.

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 
Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus