informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Fafih : un programme de formation pour les entreprises touchées par les attentats

Publié le

| | |

Fafih : un programme de formation pour les entreprises touchées par les attentats

© fafih

 

Le Fafih, OPCA du tourisme, de l’hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs, a élaboré avec l’État et le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP) un programme de soutien aux entreprises franciliennes en réponse à la baisse de fréquentation consécutive aux attentats  du 13 novembre. Ce programme « Paris 2016 » a pour but de "former pour sauvegarder l'emploi"  en encourageant l’adaptation des salariés aux mutations du secteur.

 

 

Le Fafih a conduit une étude sur les impacts des attentats sur l’Hôtellerie-Restauration qui a révélé que la situation était comparable à celle observée aux États-Unis après le 11 septembre 2001.

Le fort recul de la fréquentation dans l’hôtellerie après les attentats touche l’ensemble des catégories, même si les hôtels « haut de gamme » ont été impactés plus rapidement du fait du poids des clientèles internationales dans leur mix-clientèle. Dans la restauration, le service du soir est particulièrement touché alors même que le mois de décembre est traditionnellement un mois de forte activité avec hausse de la fréquentation et du ticket moyen.

 

Les projections de l’étude indiquent que l’impact devrait être ressenti jusqu’en mars 2016 avec un recul des réservations en hôtellerie parisienne jusqu’à -15 % sur le 1er trimestre 2016.

 

L’impact financier des attentats peut-être évalué à 500 millions d’euros de perte de chiffre d’affaires, dont plus de 200 millions pour les hôtels et 300 millions pour la restauration.

 

Former pour s’adapter aux mutations du secteur

En Île-de-France, 47 000 entreprises et plus de 200 000 salariés sont concernés par la baisse d’activité. En réponse, le Fafih a conçu un programme « former pour sauvegarder l'emploi » afin d’adapter les compétences des salariés aux mutations du secteur. La concurrence accrue, les nouvelles attentes des clientèles, une demande segmentée et évolutive ainsi que des technologies qui bouleversent le fonctionnement traditionnel de la filière nécessitent plus que jamais de former les salariés.

 

Paris 2016 en pratique

Toutes les entreprises du secteur situées en Île-de-France à jour de leurs cotisations au Fafih au 29 février 2016 peuvent déposer leur demande auprès de la délégation régionale du Fafih : idf@fafih.com. En savoir + : www.fafih.com.

 

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus