informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Commandes digitales: + 23 % du ticket moyen en restauration rapide

Publié le

| | |

Commandes digitales: + 23 % du ticket moyen en restauration rapide

© NPD Group

 

The NPD Group, l’un des leaders mondiaux des études de marché, analyse la digitalisation des commandes de repas proposée via des outils numériques tels que les sites internet ou les applications de smartphone. Fort de son panel de 14 000 consommateurs interrogés par mois, la société d’études se penche sur cette tendance digitale émergente, qui représente aujourd’hui 3 % des commandes passées en restauration rapide en France et semble se déployer de manière durable, comme c’est déjà le cas outre-Atlantique où les commandes digitales concernent 1 commande sur 10.


La digitalisation des commandes présente des avantages pour tous. D’un côté, confortablement installés au bureau ou depuis leur domicile, les consommateurs bénéficient d’un environnement propice à leur commande : ils gagnent du temps, bénéficient d’un paiement sécurisé et d’une facture numérique. La navigation sur une interface numérique optimisée facilite l’accès aux produits proposés et se traduit par plus de commandes de produits complémentaires, comme par exemple de boissons dont la consommation progresse de 20 %. Pour les restaurateurs l’avantage est de taille : en comparaison avec un mode de commande classique, le nombre de produits commandés par visite bondit de 20 %. Par ricochet, le ticket moyen des commandes digitales en restauration rapide décolle de 23 % (6,1 € contre 4,9 € pour les commandes dites « classiques »).

Maria Bertoch, Industry Expert Foodservice, The NPD Group analyse « La technologie est le nouvel enjeu des années à venir. La digitalisation des commandes va permettre de proposer de nouveaux outils marketing aux restaurateurs, pouvant aller jusqu’à la personnalisation des suggestions et des promotions proposées aux consommateurs, en appui avec l’historique de ses commandes, de ses goûts, de son régime alimentaire, etc. »

Millenials et Click & Collect – les bons filons
Sans surprise, la digitalisation fait un tabac chez les Millenials qui concentrent 56 % des commandes numériques en restauration rapide à eux-seuls. Maria Bertoch souligne « Une commande digitale sur deux est passée par un Millenial à l’heure actuelle : les restaurateurs ont donc tout intérêt à investir pour répondre aux attentes numériques des consommateurs de demain. »

Le créneau horaire le plus populaire pour les commandes digitales est la soirée avec 36 % des commandes digitales en restauration rapide concentrées entre 19 et 22 heures, contre 20 % des commandes dites « classiques » (exemple : au comptoir, par téléphone, via drive, etc.).

A l’heure du déjeuner, le click & collect a révolutionné le champ des possibles. Son principe est simple : les consommateurs réservent ou commandent des produits en ligne avant de les retirer directement dans le restaurant. Ainsi, alors que 80 % des commandes classiques passées en restauration rapide se font entre 12 et 14 heures, ce pourcentage tombe à 60 % avec le click & collect sur le même créneau. Ce service numérique apporte plus de flexibilité dans la prise de commande, le reste d’entre elles (40 %) se font par anticipation avant midi ou en décalé après 14 heures. Cette redéfinition d’un moment consommation clef de la journée, rendu possible grâce au numérique, permet aux restaurateurs de mieux gérer  leur stock et leur charge de travail.

Maria Bertoch conclut « L’autre bénéfice majeur du numérique, est de pouvoir jouer sur le temps d’attente et donc sur le flux de clientèle, grâce aux services complémentaires comme le click & collect qui bouleverse déjà les codes à l’heure du déjeuner. Au-delà de la révolution des modes de consommation et de commande la technologie change aussi la donne pour les restaurateurs en créant de nouvelles opportunités. »

Définition des circuits :
·         Ce communiqué couvre exclusivement le segment de la restauration rapide, à savoir les fastfoods, la vente à emporter/livrée, les sandwicheries, les boulangeries, les traiteurs, les GMS.
 
 

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus